Christophe LUTUNDULA a échangé avec le Caucus des Députés nationaux élus de la province du Nord-Kivu.

0
346

Le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères, Christophe LUTUNDULA APALA Pen’APALA s’est entretenu, ce mardi 02 août 2022 dans son cabinet de travail, avec le Caucus des députés nationaux élus de la province du Nord-Kivu. Au menu de leurs échanges : la situation sécuritaire à l’Est de la RDC et la question du déploiement de la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est, CAE.

Rencontre entre le VPM Christophe Lutundula et les Députés nationaux élus de la province du Nord-Kivu

« Nous sommes venus ici en Caucus des députés du Nord-Kivu pour échanger avec le Vice-Premier Ministre en charge des Affaires étrangères en rapport avec la situation sécuritaire instable dans notre province, caractérisée par des manifestations qui ont eu lieu ces dernières semaines contre la MONUSCO. Nous avons frappé à la bonne porte et nous avions obtenu des réponses que nous attendions qui sont en phase avec les demandes de la population que nous représentons », a souligné le député national Grégoire KIRO.

Élu de la ville de Beni, il a aussi indiqué que comme parlementaires, les députés doivent et vont participer à la solution.

S’agissant de la résurgence et de l’activisme des terroristes du M23, l’Honorable Jeannette KAVIRA MAPERA a fait savoir qu’il était plus qu’important pour les élus de « récolter des informations sûres, fiables auprès de notre Ministre des Affaires étrangères sur tous les ballets diplomatiques qu’ils sont en train de faire avec les pays voisins, par rapport à la constitution de la Force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est d’interposition, qui va se déployer au Nord-Kivu ».

Bien plus, souligne l’élue du territoire de Lubero, il a été également question d’insister sur la volonté exprimée par la population, en demandant « au Ministre de reconsidérer le plan de désengagement de la MONUSCO, le réévaluer afin qu’il ne s’étire plus jusqu’en 2024, mais que le délai soit écourté. Nous pensons que nous avons frappé à la bonne porte et que le Ministre nous a écoutés », a-t-elle conclu.

Au terme de ces échanges, qui ont duré près de deux heures, Christophe LUTUNDULA APALA Pen’APALA a remercié ses hôtes pour l’initiative et rappelé la décision prise par le Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, à l’issue de l’audition du rapport de la Commission gouvernementale dépêchée au Nord-Kivu, pour la réévaluation du plan de retrait de cette force onusienne du pays.

« Cet échange m’a permis de vous communiquer des éléments d’appréciation de la situation dans l’Est de notre pays. Je ne vous ai pas donné des réponses car j’estime qu’elles sont à construire ensemble », a-t-il affirmé exprimant sa disponibilité pour une éventuelle audition à la Chambre basse du Parlement.

Cellule de Communication

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here