Reçu en audience par Christophe Lutundula, Didier Reynders réitère l’appui de l’Union européenne pour une justice transitionnelle en RDC

0
382

Le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères et Francophonie, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala a reçu le lundi 04 septembre 2023, dans son cabinet de travail, le Commissaire européen à la Justice, M. Didier Reynders. Plusieurs sujets ont été abordés par le Chef de la diplomatie congolaise et son hôte, l’ancien ministre des Affaires Étrangères du Royaume de Belgique.

« Comme Commissaire à la justice, j’ai parlé de la situation sécuritaire dans l’Est du pays et la manière d’organiser la justice transitionnelle, de voir comment on peut développer cette capacité de rendre justice notamment pour les victimes. Pas seulement dans l’Est. Il y a d’autres provinces qui souffrent également de crimes graves qui sont commis« , a souligné le Commissaire européen à la Justice.

« Ce que nous allons envisager c’est que la Cour Pénale Internationale, avec laquelle la République Démocratique du Congo collabore déjà beaucoup, d’organiser une conférence au début de l’année prochaine pour parler de cette justice transitionnelle, de voir comment traiter le plus rapidement possible les cas les plus graves. Ça c’est le volet vraiment judiciaire« , a ajouté le diplomate européen.

À côté de ça, indique Didier Reynders, il était également question « d’attirer l’attention sur les mesures à prendre pour relancer le dialogue avec les pays voisins« .

Il a rassuré qu’on « est prêt du côté de l’Union européenne à aider pour lutter contre les violences commises dans l’Est du Congo par le M23, mais aussi on sait qu’il faut porter l’attention aux FDLR, de voir quels sont les meilleurs moyens d’apporter une solution, d’apaiser la situation dans la région« .

Didier Reynders dit savoir « qu’il y a une volonté d’aller dans cette direction ».

Le vice-Premier ministre Christophe Lutundula Apala Pen’Apala et le Commissaire Didier Reynders ont aussi échangé sur le processus électoral; « nous sommes à la veille d’échéances importantes en RDC« , a déclaré l’hôte du chef de la diplomatie congolaise à l’issue de l’audience.

« Je crois qu’il est important que l’on puisse échanger sur l’inclusivité du processus, que des candidats puissent se présenter, le plus d’électeurs possibles puissent participer et puis sur la transparence du processus. Je crois que c’est ce que l’on doit aux citoyens, aux congolaises et congolais et c’est ce que la Communauté regardera« , a-t-il conclu.

Cellule de communication

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here